Produit ajouté au panier avec succès
Total produits TTC
Frais de port Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Comment monter un abri de jardin ? (1ère partie)

Combien de temps pour monter un abri de jardin?

La durée de montage est très variable suivant la surface et la hauteur de votre abri. Mieux vaut demander conseil à votre revendeur au moment de l’achat de votre abri. Pour un petit abri quelques heures suffisent. Pour un abri moyen, demandez de l’aide et comptez un week-end hors chape béton ou pose de plots pour les fondations et pour maintenir votre abri stable. Enfin pour un chalet, nous vous conseillons l’intervention d’un professionnel.

Quel soubassement pour votre abri ?

Plancher ou dalle en béton, c’est à vous de voir !

D’un côté, le plancher vous permettra de mettre en œuvre des abris de petite dimension inférieure à 10m2. Nul besoin de maçonnerie ! La mise en place est immédiate et de loin moins ardue que le béton qui, lui, prend du temps à sécher. Outre un prix de revient raisonnable, l’installation est certaine, même sur un terrain en pente.

D’un autre, nous avons la dalle en béton. Ce soubassement peut soutenir des éléments lourds. De plus, elle absorbe moins vite les huiles et les graisses que le bois, ce qui lui confère une facilité extrême d’entretien et de nettoyage à l’eau.

Bref, le béton est le meilleur soubassement pour votre abri de jardin. Une fondation plane, nivelée et solide, garantissant l’aplomb de votre construction. Votre chalet ressemblera à une vraie maison puisque les poutres de fondement y seront posées voire fixées. Toutefois, ce n’est pas obligatoire. Il en va de chaque propriétaire de choisir d’autres matériaux tels que les dalles de ciments, les dalles de composites que l’on pose sur du gravier, et pourquoi pas intégrer les plots et les parpaings!

Quelle épaisseur pour une dalle béton ?

Une dalle doit être réalisée promptement à la taille de l’abri de jardin. Effectivement, une dalle trop grande risquerait d’empêcher l’écoulement des eaux de ruissellement autour de l’abri. Son épaisseur variant de 10 à 25 cm, elle doit être renforcée par un treillis soudé en métal. Ne négligez point la quantité de ciment ainsi que l’épaisseur de la dalle, qui devra se situer au moins 7 cm au dessus d’une couche de gravier/pierre (15 cm) et de sable (3 à 5 cm)

Combien de temps attendre pour le poser ?

Le temps dépend du type de soubassement que vous avez choisi. Pour poser votre abri sur les plots par exemple, aucune attente n’est nécessaire. Par contre, il en est autrement pour le béton. Décoffré en 48 heures, il sèche en 20 jours, selon le climat. S’il ne pleut pas trop, 8 à 10 jours suffisent pour terminer la pose. La surface doit être sèche. De même, la profondeur suivra avec le temps. Il est vivement conseillé de placer une feuille goudronnée sur les 2 faces avec une face alu avant de poser les chevrons qui serviront à monter les murs. Car en effet, le béton, même bien dosé, prend l’humidité. Il faut donc mettre cette bande goudronnée, qui empêchera l’humidité de monter sur les cloisons en bois de l’abri. Cette technique est tout autant utilisée avant de monter un mur sur une dalle. Pour coller cette bande goudronnée, en chauffer une face au chalumeau. Vous verrez ! Ça colle directement sur le béton.

Mon abri de jardin va-t-il s’envoler ?

Dotée d’une stabilité perpétuelle, la probabilité de voir son abri de jardin s’envoler est quasi nulle. Ceci est du à l’usage de dispositifs d’ancrages des plus performants. Le premier consiste à l’insertion des tiges métalliques constituant un tirant d’ancrage dans les angles extrémistes des boulons, en vue d’obtenir un serrage adéquat. Bien que résistant, cela ne signifie en aucun cas que votre abri ne peut faillir d’un instant à l’autre. Ainsi, pour garder cette ténacité, il est impératif de prendre les précautions nécessaires. En période sèche, resserrez vos écrous de façon régulière ; desserrez-les en saison humide. Si vos tiges filetées dépassent, ne vous gênez pas à les raccourcir. En outre, misez sur l’utilisation de la latte tempête ou latte de bois. Grâce à cette dernière, vous pourrez relier les madriers hauts et bas entre eux, et ce, dans le but de les consolider. Bien sûr, nos madriers font déjà l’objet du système de protection Wind Block, c’est-à-dire que chacun est bloqué et entremis entre les deux autres, qui lui sont supérieur et inférieur. Toutefois, une garantie supplémentaire n’est pas de refus pour assurer une meilleure stabilité de votre chalet de jardin.